Un peu d'histoire

Alors que l'Europe était coupée en deux par le Rideau de Fer, un groupe d'enseignant Tchècoslovaque, Polonais et Hongrois décidèrent de défier l'autorité soviétique et de mettre en place une compétition pour leur étudiants. Ils l'appellèrent les "Olympiades Internationales de Chimie" (IChO). Les premières éditions à Prague (1968), Katowice (Polande, 1969) et Budapest (1970) rencontrèrent un vif succès et l'événement fut rejoint par la Roumanie, la République Démocratique Allemande et la Bulgarie. En 1971, devenue suspicieuse de cet act d'indépendance, l'Union Soviétique empêche la tenue d'une quatrième édition. Les Olympiades reprendront cependant l'année suivante à Moscou (1972) sous la supervision de l'Union Soviétique

Deux ans plus tard à Bucharest (1974), Ceausescu décide d'inviter des pays neutres à joindre l'événement. La Yougoslavie, la Suède et la Suisse sont invitées. La Suède et la Yougoslavie prendront part à la compétition sans grand succès. Pendant les années suivantes, les IChO continuèrent à s'ouvrir à l'ouest avec un succès grandissant.

Et la Suisse?

A l'inverse de l'invitation de 1974, adressée au Ministère de l'éducation et restée bloquée dans les engrenages de l'administration fédérale, l'invitation au 19èmes IChO à Leyden (Pays-Bas) fut transmise par Ernst Flammer du Bureau Fédéral pour l'Éducation et la Science à la Société Suisse des Professeur de Science Naturelles (SSPSN). La première délégation joignit les IChO sous la supervision de Maurice Cosandey. Après cette première expérience, la création d’une équipe suisse fut proposée mais sera jugée trop compliquée. Maurice Cosandey cependant rejoindra à nouveau la compétition l’année suivante emmenant quatre de ses étudiants à Budapest, sans trop de résultats. Les années suivantes un nombre croissant d’école participeront à l’événement avec un succès grandissant jusqu'à la première médaille suisse, le bronze pour Marco Ziegler à Paris en 1990. L'aventure se poursuivra pour l'équipe suisse. En 2003, Maurice Cosandey prend sa retraite et laisse sa place à la tête de l'équipe suisse à Dustin Hofstatter. L'Association des Olympiades Suisses de Chimie est alors crée et organise depuis la séléction des équipes suisse pour les IChO avec un succès certain.

Comité actuel

  • Président – Patrik Willi
  • Cassier – Andreas Frutiger
  • Secrétaire – Alain Vaucher
  • Liaison VSWO – Matthieu Mottet
  • Coordinateur des tours – Lukas Lüthy
  • Responsable PR – Julia Fischer